Menu
Breadcrumb

Prévention des accidents et sécurité des installations

La CIPR accorde une priorité majeure à la gestion précautionneuse de substances dangereuses susceptibles de rejoindre les eaux en cas d’accident ainsi qu’à la sécurité des installations industrielles.

L’incendie survenu dans l’usine Sandoz en 1986 à hauteur de Schweizerhalle a contraint les usines rhénanes de production d’eau potable à interrompre leur captage d’eau du Rhin jusqu’en territoire néerlandais, pourtant éloigné de presque 900 kilomètres. Ce sinistre a amené la CIPR à répertorier les entrepôts de stockage et les sites de production de substances dangereuses dans le bassin du Rhin et à émettre des « Recommandations sur la prévention des accidents et la sécurité des installations ».

Les recommandations couvrent les volets suivants :

Des plans de lutte contre les incendies doivent permettre de prévenir les incendies en évitant leur propagation grâce à des mesures constructives et en prévenant les dommages consécutifs par rétention du produit d’extinction.

Pour les procédures d’autorisation d’installations classées, la CIPR recommande une étroite coopération entre les administrations, les requérants, les populations concernées et les associations, afin d’améliorer la prévention des accidents.

Tous les récipients contenant des substances dangereuses doivent être équipés de dispositifs de sécurité contre les débordements qui interrompent automatiquement le processus de remplissage ou déclenchent un signal d’alerte acoustique. Les tuyauteries qui transportent des substances dangereuses pour les eaux doivent être étanches, résistantes et dûment étiquetées.

Les entreprises doivent mettre en place des systèmes d’étanchéification avec cuves de rétention et autres dispositifs en cas de fuites et d’accidents.

Les substances dont la combinaison peut donner lieu à des réactions dangereuses, des explosions p.ex., ne doivent pas être stockées conjointement. Les quantités importantes de matériaux inflammables doivent être stockées séparément.

On recommande de séparer les flux d’eaux usées en distinguant eaux usées industrielles, eaux de pluie et eaux de refroidissement. L’objectif en soi est d’empêcher ou de minimiser l’émission des eaux usées, p.ex. en mettant en place des circuits fermés.

Lors d’opérations de transbordement et de soutirage de la cargaison de bateaux, de camions ou de trains dans des entrepôts ou réciproquement, il faut faire en sorte qu’aucune substance dangereuse ne puisse rejoindre les eaux.

La surveillance des installations dans les entreprises doit permettre de reconnaître à temps les fuites de substances dangereuses.

Les plans d’opération interne doivent lister précisément les mesures de sauvetage à prendre en cas d’accident.

Saviez-vous ….

que les eaux toxiques d’extinction de l’incendie de l’usine Sandoz à Schweizerhalle ont provoqué en 1986 une mortalité massive des anguilles dans le Rhin.