Menu
Breadcrumb

Processus d'échange thermique

La température naturelle de l’eau est déterminée en grande partie par des facteurs météorologiques tels que l’échange thermique entre la rivière et l’environnement, et par le débit.

Le bilan du rayonnement solaire (ondes courtes) résulte du rayonnement global entrant (rayonnement solaire direct et diffus) et du pourcentage réfléchi à la surface de l’eau (albédo). Le bilan du rayonnement thermique (ondes longues) résulte du rayonnement thermique de l’atmosphère et du rayonnement de la rivière du fait de sa température propre.

L’évaporation est le principal élément du bilan thermique pour le refroidissement du cours d’eau. Si la pression de vapeur à la surface de l’eau est inférieure à celle de la couche atmosphérique se trouvant au-dessus, il y a condensation.

On entend par convection le transfert direct de chaleur entre la surface du cours d'eau et l'air. L’ampleur dépend du gradient de température entre la surface de l’eau et l’air environnant. L’évaporation et la convection sont fortement influencées par la vitesse du vent.

Schéma des principaux processus d’échange thermique dans les rivières (selon LAWA 2012)