Menu
Breadcrumb

Agglomérations

Le bassin du Rhin compte environ 60 millions d’habitants, ce qui correspond à une densité moyenne de 300 habitants au kilomètre carré. Chacun de ces habitants consomme de l’eau potable et produit des eaux usées. Ces deux usages ont des répercussions sur les cours d’eau.

Les eaux usées urbaines se composent d’eaux usées ménagères et industrielles. Elles contiennent des matières fécales et des résidus alimentaires, des restes de produits de lavage et de nettoyage ainsi que d’autres produits ménagers de consommation. Des flux résiduaires chimiques issus des entreprises commerciales et industrielles ainsi que des exploitations agricoles sont également rejetés. S’y ajoutent les polluants provenant de la corrosion de matériaux de construction, des retombées atmosphériques et du trafic routier transportées par les eaux pluviales.

Les polluants et les nutriments sont en grande partie éliminés dans les stations d’épuration urbaines, mais les micropolluants issus de l’évacuation des eaux des réseaux urbains posent encore problème.

Afin de garantir l’approvisionnement en eau potable et l’épuration des eaux usées, des investissements importants sont requis. L’objectif est ici de couvrir les dépenses, dans la plus grande mesure possible, par les recettes des redevances et taxes sur l’eau consommée par les ménages, l’industrie et l’agriculture. On souhaite renforcer à l’avenir dans le calcul des coûts des services les pressions des usages sur l’environnement et ses ressources.

Saviez-vous ….

que 99 pour cent de tous les habitants du bassin du Rhin étaient raccordés au réseau public d’approvisionnement en eau potable.

96 pour cent sont raccordés à une station centrale d’épuration des eaux, ce qui représente 11 pour cent de plus qu’en 1985.

Etats