Menu
Breadcrumb

Continuité écologique

Le rétablissement de la continuité écologique du Rhin depuis le lac de Constance jusqu’à la mer du Nord et des affluents à reconquérir en priorité est un des objectifs du programme « Rhin 2020 ». Il a été concrétisé dans le « Plan directeur ‘Poissons migrateurs’ Rhin ». Le rétablissement de la continuité écologique est également l’un des objectifs du « réseau de biotopes sur le Rhin ».

Dès lors que les biotopes du Rhin et de ses affluents sont « continus en termes écologiques », les espèces animales peuvent se déplacer vers l’amont et vers l’aval et les plantes peuvent dériver. A la suite d’éventuels épisodes extrêmes, tels que crues ou périodes d’étiage, elles peuvent coloniser de nouvelles régions à partir du cours amont ou aval ou de cours d’eau voisins. La continuité écologique est donc une caractéristique fonctionnelle très importante pour l’écosystème rhénan.

Les ouvrages transversaux tels que ponts, passages busés, barrages ou ouvrages de retenue peuvent entraver ou empêcher toute migration dans les eaux. On le voit particulièrement bien à l’exemple des espèces piscicoles migratrices qui, au cours de leur vie, doivent passer du cours amont de rivières à la mer pour se reproduire. Les ouvrages de retenue peuvent être équipés de rivières artificielles ou dispositifs de remontée tels que des passes à poissons pour préserver ou améliorer la continuité écologique.

 

Migration piscicole dans la passe à poissons de Coblence (Moselle) - Vidéo

Saviez-vous ….

que les poissons peuvent remonter le Rhin jusqu’à la Kinzig en Forêt-Noire ?

La voie leur est ouverte depuis la mise en service de la passe à poissons de Gambsheim en 2006. Le programme de la CIPR « Rhin 2020 – saumon 2020 » vise à rétablir la continuité du Rhin supérieur pour la faune piscicole jusqu’en Suisse.