CIPR – Commission Internationale pour la Protection du Rhin

La CIPR présente un outil innovant d'identification de l’efficacité des mesures de prévention des inondations

Grâce à ce nouvel outil, il est désormais possible de montrer sous forme quantitative l'efficacité des mesures de prévention des inondations sur le Rhin. Les calculs qu'il a permis d'effectuer mettent en évidence qu'un des objectifs opérationnels ambitieux du Plan d'Action contre les Inondations, à savoir celui de réduire de 25 % les risques d'inondation sur le Rhin entre 1995 et 2020, sera atteint grâce aux mesures déjà prises et à celles prévues d'ici 2020. En regard de l'intérêt qu'il peut représenter pour d'autres commissions de bassin, la CIPR a décidé de mettre cet outil ainsi que les méthodes sur lesquelles il se fonde à la disposition d'autres Etats et de leurs administrations ou institutions scientifiques en faisant la demande.

Des avancées sont à signaler dans le volet de la continuité écologique. Ainsi, plus de 200 saumons sont remontés dans la passe à poissons d'Iffezheim depuis 2015 et la troisième grande passe à poissons du Rhin supérieur, celle du barrage de Strasbourg, est désormais opérationnelle. Depuis mai 2016, les conditions de migration piscicole ont été nettement améliorées entre la mer du Nord et l'IJsselmeer avec une nouvelle passe à poissons et une gestion ichtyocompatible des écluses de chasse et des écluses à sas.

Echternach, les 7 et 8 juillet 2016

Plusieurs grands sujets ont été traités dans le cadre de l'Assemblée plénière de la CIPR organisée cette année à Echternach au Luxembourg : l'outil d'identification de l'efficacité quantitative des mesures de prévention des inondations, les questions liées à la continuité écologique des cours d'eau pour les poissons et enfin le plan de travail de la Commission du Rhin de 2016 à 2021.

L'outil de la CIPR a permis d'attester l'atteinte d'une réduction des risques d'inondation de 25 % pour l'activité économique entre 1995 et 2020. A l'échelle suprarégionale, le résultat délivré par cet outil est clair : les mesures encourageant la rétention des eaux le long du cours principal du Rhin, comme par exemple la construction d'espaces de rétention, les reculs de digues et les mesures donnant plus d'espace au fleuve, ont un impact positif majeur sur la réduction des risques d'inondation. Le changement climatique leur donnera encore plus de poids en regard de la montée en fréquence des crues de petite et de moyenne amplitude à l'avenir. Dans le volet de la réduction des risques, l'outil de la CIPR souligne par ailleurs l'importance des mesures de mise en sûreté et d'évacuation des personnes touchées par les inondations. Un rapport s'adressant aux utilisateurs met en relief les avantages de l'outil, de même que les éléments encore perfectibles.

En 2015, on a relevé le chiffre record de plus de 200 saumons signalés dans la passe d'Iffezheim (sur le Rhin supérieur). Au total, plus de 700 saumons adultes remontant vers leurs affluents frayères ont été identifiés sur l'ensemble du bassin du Rhin. Ces résultats positifs sont encourageants, tout comme l'entrée en service officielle de la passe à poissons de Strasbourg en mai 2016. Le groupe de travail mis en place en 2015 pour examiner les questions de continuité écologique sur le Rhin supérieur mène des échanges intensifs en vue de trouver une solution technique durable de rétablissement de la continuité écologique dans le périmètre de Vogelgrun/Breisach et au niveau des barrages de Rhinau et de Marckolsheim. Le rétablissement de la continuité écologique dans un délai prévisible sur ce tronçon névralgique du Rhin contribuerait également à enrichir la diversité biologique du milieu fluvial.

Enfin, la CIPR a adopté un plan de travail actualisé rassemblant les activités à poursuivre et les nouvelles tâches à exécuter de 2016 à 2021. On y relève le nouveau sujet des étiages auquel la CIPR va également se consacrer à l'échelle du bassin du Rhin dans les années à venir.


Pour plus d'informations

Commission Internationale pour la Protection du Rhin (CIPR)
Anne Schulte-Wülwer-Leidig
Portable : +49 151-17520589
http://www.iksr.org

En bref

La Suisse, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg, Etats riverains du Rhin, ainsi que la Commission Européenne, coopèrent ensemble dans le cadre d’une convention internationale au sein de la Commission Internationale pour la Protection du Rhin (CIPR). Le Président (actuellement le Néerlandais Gustaaf Borchardt) et les organes de la CIPR sont assistés par un secrétariat international dont le siège est à Coblence (Allemagne). Par ailleurs, le secrétariat apporte son soutien aux Etats du bassin du Rhin devant mettre en œuvre la directive cadre européenne sur l’eau (directive 2000/60/CE) et la directive européenne sur la gestion des risques d’inondation (directive 2007/60/CE). Dans cet esprit, la coopération transfrontalière a été étendue à l’Autriche, au Liechtenstein et à la Belgique/Région Wallonne. Les langues de travail de la CIPR sont le français, l’allemand et le néerlandais. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site de la CIPR www.iksr.org.