Menu
Breadcrumb

Etat écologique – du pain sur la planche

Pour qu’un milieu aquatique conserve toute sa valeur d’habitat pour la faune et la flore, la qualité chimique ne suffit pas à elle seule. Différentes espèces servent d’indicateurs. Les altérations morphologiques sautent aux yeux sur l’ensemble du bassin du Rhin. On les constate autant sur le lit mineur que sur les berges et le lit majeur du fleuve. A quelques rares exceptions près, le cours du Rhin et celui de ses affluents, notamment le Neckar, le Main et la Moselle, ont été rectifiés et canalisés au cours des 100 dernières années pour optimiser la navigation, la production hydroélectrique et la protection contre les inondations. La plaine alluviale a été séparée du fleuve par des digues. Les conséquences de ces interventions sont lourdes pour l’écosystème fluvial.

Une politique de restauration du milieu fluvial passe par un réaménagement écologique des cours d’eau et le rétablissement de la libre migration des poissons, par ex. avec la mise en place de passes à poissons.